Loïca – Passage du désir

Test du vibromasseur Loïca de Passage du Désir


Nous allons aujourd’hui nous pencher sur le Loïca, un bullet petit mais puissant !
Merci à Passage du désir de nous avoir permis de réaliser ce test.

La boîte aimantée du Loïca

Présentation

Le packaging est très réussi: une petite boite noir mat aimantée et au design épuré. Il est présenté comme étant le plus puissant du marché, voyons ça ensemble. Il est livré avec son chargeur aimanté, mais sans adaptateur secteur.

Au premier allumage ce qui nous a tout de suite frappé c’est sa puissance une fois le premier mode de vibration passé. On passe rapidement en revue les 10 modes de vibrations. Certains surprennent pas mal.

Petit détail discret mais notable, il y a une LED située au niveau du bouton qui s’allume au gré des vibrations, ça ne fait pas plus vite monter au rideau mais c’est charmant ^^

Le Loïca et son chargeur

Le maniement de l’appareil se fait avec un unique bouton: un appui long pour allumer/éteindre, et un simple pour naviguer entre les modes de vibration.

Il fait une 10aine de cm de long pour 2,5cm de large: petit on vous dit ! Passage du désir nous annonce qu’il tient la charge pendant 2h durant. Et une fois n’est pas coutume: il est waterproof et en silicone.


Test

C’est lors d’une belle soirée que nous nous sommes mis à dompter la bête. Monsieur s’attaque à éveiller mes sens, coup de langue, de main, et me voilà d’ores et déjà prête à profiter pleinement du Loïca que je lui tends.

Il l’applique alors sur ma vulve et glisse lentement vers mon clitoris. Avec tous ces modes de vibration… on ne peut pas s’empêcher de tous les essayer. Et on s’amuse bien ! d’autant que, plongés dans le noir, la lumière émanant de la LED nous éclaire dans une ambiance particulière.

La LED s’allume au rythme des vibrations

Le Loïca est aussi puissant qu’il est petit. Comme je suis plutôt friande de vibrations fortes en continu, c’est l’escalade de l’excitation, et je ne tarde pas à avoir faim de pénétration.

Monsieur s’attèle donc à la tâche, tandis que la pièce est baignée d’effets stroboscopiques. Prise en petite cuillère, les va-et-vient de Monsieur déclenchent chez moi des spasmes d’excitation. C’est après lui avoir susurré à l’oreille un « je vais jouir… » que nous atteignons en chœur le 7e ciel.


Conclusion

Le pari de Passage du Désir nous semble réussi: un bullet très puissant et d’une discrétion exemplaire (très bon ratio bruit/puissance/taille).

Mais du coup, les fortes vibrations conduisent indéniablement vers un engourdissement de la main, c’est dommage mais à leur décharge, je ne vois pas comment on pourrait amortir les vibrations, à moins d’y rajouter un manche.

Comme ce stylo, le Loïca peut s’emporter partout !

Autre petit point faible de ce charmant vibromasseur: la recharge aimantée est une bonne idée (on fait rarement mieux pour des sextoys étanches) mais on aurait aimé un peu plus de magnétisme. Un petit déplacement du Loïca et on est certain de perdre la charge.

En bref, le test est très concluant, même avec les petits bémols cités juste au-dessus, c’est un très très bon jouet comme 1er sextoy ou comme vibro de voyage. Attention tout de même, car le Loïca est à 59€, ce qui peut sembler un peu cher pour les non-initiés.

Merci de nous avoir lus, encore merci à Passage du Désir pour nous avoir envoyé ce petit bijou qu’on va garder sous l’oreiller et emmener partout avec nous.

Loïca

59€
8.3

Étanche

9.0/10

Puissance

10.0/10

Prix

6.0/10

Les +

  • Puissant
  • Beau
  • Waterproof
  • Discret

Les -

  • Prix
  • Engourdi les doigts
  • Magnétisme du chargeur

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.