Le rabbit Dön – Passage du Désir

Cela faisait quelques mois que le Dön attendait d’être testé, il est temps d’y remédier et de rattraper notre retard !

Monolithe

Parmi la nouvelle série de sextoys de Passage du Désir, la Black Edition, nous avons eu le plaisir de tester le Dön, le vibromasseur à double stimulation !

Sans plus attendre, nous vous présentons ce nouveau venu.


Présentation

La Black Edition se veut être une gamme chic et fashion – le noir ayant trouvé ses lettres de noblesses dans la mode depuis Coco Chanel – tout en restant abordable. La série se compose de 7 sextoys*, le Dön ayant le prix le plus élevé (99€).

*d’ailleurs, vous pouvez lire le test du gode Däo par Objets de plaisir ici !
La boite et son contenu
Le Dön posé à coté de sa boite.

Ce dernier est sobrement vendu dans une boîte – décorée de jolis motifs -, avec son chargeur aimanté et sa notice. Une pochette de rangement n’aurait pas été de trop.

Fabriqué en silicone, le Dön mesure une vingtaine de centimètres de long dont une partie insérable d’environ 11cm. Avec ses 3,5cm de diamètre, on peut dire qu’il est d’une taille respectable. Quant à la recharge, celle-ci prend environ 3h, et permet une utilisation d’1h30.

Au niveau design, le Dön est plutôt classe: la partie insérable est à la fois légèrement recourbée et texturée, ce qui procure bien plus de sensations que si elle était lisse, et la zone entourant les boutons de commande est d’un doré brillant, apportant une nouvelle touche d’élégance au produit.

Enfin, pour ce qui est du fonctionnement, les commandes sont on ne peut plus simples: le bouton On/Off – à maintenir appuyé -, et 2 boutons de navigation. On peut se balader entre 10 modes de vibration différents, dont certains alternant entre la partie interne et la partie externe.


Test

Lors d’un après-midi où la météo était plutôt capricieuse, Monsieur Pandore et moi avons déclaré cette journée réservée aux plaisirs de l’edging !

Tandis que Monsieur était coincé dans sa cage dans la pièce d’à côté, je me suis faufilée sous les draps pour me titiller.

Je commence par m’amuser à frotter le Dön contre mon sexe, histoire de découvrir les différents modes qu’il a à m’offrir. Je suis assez impressionnée par la puissance des vibrations ! puis, en appliquant un peu de lubrifiant, j’insère le Dön dans mon vagin.

Je constate que la partie externe, qui vient stimuler le clitoris, est bien trop pointue à mon goût, et m’oblige à enfoncer le Dön si je veux le faire vibrer sur mon clitoris. Heureusement cela n’a rien de douloureux, mais ça ne rend pas la chose parfaitement agréable, car la visée du clitoris est un peu difficile. C’est un peu dommage, car comme dit plus haut, je n’imaginais pas le Dön aussi puissant, et mon clitoris aurait aimé en profiter un peu mieux !

Aussi, il y a un revers de la médaille à la puissance du Dön: en effet, l’intensité des vibrations n’est pas du tout réglable. On est en quelque sorte “bloqué” au niveau max.

Malgré ces petits désagréments, le Dön arrive à faire monter mon excitation, et au bout d’une petite demie-heure, je passe à la vitesse supérieure : je ne résiste pas à l’envie d’utiliser un sextoy pour mon clitoris resté un peu sur sa faim.


Conclusion

Dönloween
Le Dön et son chargeur enveloppé de fumée

Le Dön est une bonne surprise, dans le sens où je ne m’attendais pas à une telle puissance dans son moteur ! les modes de vibration sont plutôt variés – on appréciera les 2 modes en alternance – et son utilisation très simple. De plus, côté design, le Dön fait preuve de sobriété mais d’élégance. Son aspect texturé est aussi un bon point, car il brise la monotonie dans les sensations.

Seul point négatif: la partie externe, destinée à la stimulation du clitoris, est un peu décevante. Comme celle-ci se termine un peu en pointe et n’est pas assez recourbée, il est difficile de bien viser son clitoris.

De plus, le fait que l’intensité des vibrations n’est pas réglable peut en décevoir certaines, mais personnellement, je n’y vois pas un gros inconvénient, car s’il avait fallu rajouter des boutons régler ça, cela aurait terni la simplicité de ses commandes.

En somme, le Dön est à l’image de la gamme Black Edition: sobre, élégant et puissant. En plus, la livraison est offerte !

Encore merci à Passage du Désir de nous avoir fait confiance pour tester leur nouvelle création !

Dön

99
7

Design

7.5/10

Rapport Qualité/Prix

7.0/10

Puissance

7.5/10

Ergonomie

6.0/10

Les +

  • Vibrations puissantes et variées
  • Taille et design général agréables
  • Simple d'utilisation

Les -

  • Niveau d'intensité non réglable
  • Mauvaise ergonomie de la partie externe

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.